BIO

Artiste photographe et réalisateur guadeloupéen, je m’intéresse depuis un peu plus de quinze ans à la question des états instables de la psyché humaine, et plus particulièrement à la mémoire sous toutes ses formes, tant socio-culturelle, historique, familiale et nationale, que psychique, cognitive, allégorique et métaphorique. Profondément marqué par les brisures et les secrets de ma propre histoire familiale, qu’il m’a fallu repriser et élucider, mon appréhension visuelle du réel est aussi très influencée par les expériences de vie et les rencontres humaines que j’ai faites en tant que marin en mer méditerranée, dans l’océan pacifique et dans la mer des caraïbes ; mais aussi en tant que citoyen et caribéen, membre fondateur d’un orphelinat en Haïti de 1997 à 1999, directeur de la maison de l’architecture de Guadeloupe de 2005 à 2008 et, plus récemment, Commissaire d’Exposition du Mémorial ACTe à Pointe à Pitre.

 

Mon travail artistique n’est pas à proprement parler autobiographique. Je dirais plutôt qu’il est fortement empreint de ma caribéanité fracturée et en mouvement, un prisme à travers lequel je n’ai de cesse d’appréhender et de représenter les questions universelles de notre être au monde. J’ai reçu en 2001 le prix du photographe caribéen, décerné par Mme Agnès de Gouvion Saint-Cyr et la Région Martinique. En 2012, j’ai obtenu le prix de la FEMI pour mon film « Pas ». Ma technique est contemporaine et chacune de mes séries photographiques et de mes films représente à la fois un défi technique et un challenge philosophique où l’image questionne l’instabilité inhérente à notre condition humaine dans des environnements et des contextes socio-culturels très divers.

 

 

 

© 2016 Gilles Elie dit Cosaque